Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 19:44

Observons ces 2 postulats qui s'entrechoquent sans se rencontrer :

 - Beaucoup de CPI sont équipés de 2, voire 3 engins.

 - Le VPI 3.5T est un engin avec peu d’eau où le poids disponible est réduit.

 

 

Pourquoi faire supporter tout le matos incendie au VPI, ce qui conduit à n’avoir que 400l d’eau, et une surcharge qui affecte tenue de route, freinage et usure…

Et de l’autre côté, un VTU ou VL(HR) tranquille dans son coin…

Pourquoi pas profiter du 2ème châssis pour soulager le VPI et augmenter sa citerne ?

L’idée, c’est de laisser un « minimum vital » au VPI pour qu’il gère une inter seul et qu’il puisse faire du renfort « personnel + matos » en dehors de son secteur.

Et pour les feux sur son secteur, il décale en double avec le VTU ou la VL.

 

Pour les neufs, revenons à la cabine 3 places.

C’est 300 kg de moins qu’une double. & le 4/5ème SP, c’est 80kg de + par SP.

Soit 10% du poids du VPI. Plus le coût financier de la double cabine.

Quel intérêt quand un 2ème engin peut faire l’appoint de personnel ?

Des SDIS font des 3,5T simples cabines, mais toujours 400l : dommage !


Pour ceux en service, modifions pour gagner du poids & augmenter l’eau ?

Le dévidoir ? 200kg en porte-à-faux sur l’arrière…

Or un VTU est facilement transformable en FIL pour emporter le 70 (voir ici)

On laisse quelques 70 dans le VPI (dévidoir portable, écheveaux ?)

 

La LDT? 100kg pour 5 feux par an, on supprime (voir ici)

Pour 5 feux par an, on utilisera du 45 et une LDV à petit débit…

 

Remplaçons la banquette arrière par une citerne additionnelle.

Avec les gains de poids, on peut ajouter une citerne de 2-300l !

On aura donc un VPI 700l au point d'attaque, et dans la foulée un FIL qui l'alimente dans la mare du coin à 600m en quelques minutes !!

Mieux qu'un VPI 800, et sans permis PL !

 

Autres possibilités de duos :

Laisser le VPI en l’état & installer une citerne de 600l dans le VTU ? (voir ici)

Gréer le VTU en FIL et lui adjoindre un dénudé CCI 1000 ou CCFL 800? 

 

Faire un duo de VPI similaires?

Le 1er serait grée plutôt SAP-AVP-DIV mais avec tonne, dévidoir, MPP

Le 2ème plutôt INC avec les ARI, les écheveaux, etc.

Pour feu, on part avec les 2 : le VPI INC gère l'attaque, le 2ème gère l'alimentation, via tonne, dévidoir, ou MPP en aspiration (plus de dangereuse MPR à atteler en speed)

Au bout d'un temps, on peut les échanger pour équilibrer les départs 

 

Certes, il faut 2 permis VL pour ce duo, mais ça se trouve plus facilement qu'un PL
Au pire départ VPI seul : si on a pas 2 VL c'est qu'on est pas plus de 3-4 de toute façon

Avec ces astuces simples, on optimise le départ-feu et les capacités du VPI sans surcharge !

Partager cet article
Repost0

commentaires