Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 15:22

De nombreux SDIS engagent 2 FPT pour certains départs-types (EPA en plus)

Dans 98% des cas, un PS à 4 aurait suffi, voire pas de pompiers.

Ces départs sont très consommateur de personnels :

SPV rares le jour (& 2ème FPT parfois loin), SPP nombreux pour armer 2 FPT.

 

Ces 2 constats sont-ils une fatalité pour les deniers publics ?

Peut-on engager au lieu du FPT 2 un engin à 3 sans risque pour les 2% de cas restants ?

Faut-il mieux un FPT 2 qui vient de 15 km en journée, ou un CCF qui vient de 6km ?

Si on passe de 12 à 9 SP, on garde 3 SPP dispos, ou on dérange moins de SPV au travail

 

Créons une « 2ème classe » avec des engins à 3-4 SP remplaçant le FPT 2 :

Fournir un BAL/BSEC, et alimenter le FPT (par tuyaux ou sur citerne)

Par exemple à la Bordelaise : FPT+DAL+EPA

Exemples de Classe 2 : VPI, CCF, DA(L), CCGC, voire FPT(L) à 3-4

Pas d'achats à prévoir, on a déjà partout ces engins qui sortent trop peu.

 

Ce FPT pourrait très bien partir avec un de ses voisins, CCF ou VTU ré-équipé en DAL :

 

Le Classe 2 peut être le 1er sur place : VPI du CPI, CCGC du CS ayant son FPT HS, etc.

Or certains SDIS doublent le 1er engin s’il n’est pas un FPT à 6 : VPI-FPT1-FPT2-EPS

Riche pour 98% de cas, démotivant pour le CPI toujours doublé, démotivant pour le FPT 2

Le Classe 2 fait partie du départ-type en 1er engin chez lui, ou en renfort avec le FPT voisin, évitant d’alerter un lointain FPT 2. C’est un échange de bons procédés.

 

Départ FPT seul :

Certains CPI ont 2 Classe 2 (ou 2 CI voisins avec 1 chacun) : VPI+CCF, DAL+CCI, etc.

En duo, ils forment un « équivalent-FPT » : plus besoin de doublure pour un feu "simple"

(quelques rares duos ne sont pas mixables : 2 DAL par exemple car pas d'eau...)

En journée, si feu pour « FPT seul », on engage le Classe 2 du secteur + un engin à 3 seulement du CS voisin, gardant du monde pour un VSAV, et sans déranger trop de SPV au travail pour rien… 

Cela implique que les Classe 2 soient équipés de 2 ARI pour fournir le BSEC, et d’eau ou tuyaux. Permettant de réduire les SP engagés, et faire pour certains du VTU (VPI, DAL, etc), ce n’est pas un surcoût mais une adaptation à une économie globale.

 

Concernant les VTU-DAL, on peut diviser 2 DA 2000 en 5 DAL 800 (voir ici) :

Départ-type feu avec 1 seul PL au FPT/CCF/CCGC, le DAL se contentant d’un VL

Meilleur maillage des Classe 2, pour compléter les FPT si soucis de dispo SPV.
 

Et l'EPA? Elle peut entrer dans le calcul, si on fait appel aux intéressants FPT-BEA (voir ici ; on considére que 6 SP du FPT-BEA sont 3 au BEA et 3 au FPT Classe 2), ou si on lui confie de vraies missions (voir ici) 

Pour les SDIS engageant des FPT à 4 sur « petit feu », des Classe 2 sont engageables :

CCF et CCGC peuvent très bien éteindre une VL !! (voir ici)

 

Avec cette astuce, on évite le sur-effectif pour rien tout en ayant une marge de sécurité, on évite de longs transits de FPT pour pas grand-chose, et on fait sortir des engins dormants toute l’année.

Partager cet article
Repost0

commentaires