Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 20:42

Nombre de CPI survivent avec un FPT hors d'âge. Des 770KB cotoient des Citroën, tandis que des Berliet GAK racontent leurs gros feux à des Saviem SM8.

Qu'en est-il de la sécurité avec ces pièces de musées?

Ils sont en général bien entretenus, bichonnnés, on sait que le prochain n'est pas pour demain. Mais on peut se demander si les freins ou la pompe ne vont pas lâcher au pire moment.

 

Sont-ils réellement armés par 5 ou 6 SP en journée ??

La disponibilité est variable, mais dur pour des CI de 8 à 15 SPV d'armer un FPT à 6 en journée.

Avoir un FPT, c’est avoir LE camion de pompiers. Mais si on l'arme que la nuit, bof...

 

En terme d'image et de recrutement :

Quel sinistré sera confiant en voyant arriver un SM8 trépidant à la corne de feu toussotante?

Quel nouveau résident d'une commune sera attiré par un CPI avec un GAK, même rutilant?

 

Le coût d'achat d'un FPT(L) neuf est faramineux pour une petite commune.

Et en occaz, les "reconditionneurs" se gavent (révision légère + voile de peinture)

Des SDIS réforment des FPT à 18 ans, mais les CPI n'ont pas priorité aux ferrailleurs !! (voir ici)

 

Et si on prenait une autre voie? Le CCGC...

"Peu couteux", dispo en occasion, et permettant de travailler à faible effectif

(l'alimentation n'est plus un souci, pas besoin de BAL).

Pas plus long qu'un FPT : pas de remise à agrandir.

Part en renfort hors-commue (qui demanderait un GAK en renfort?) & dynamise le CPI

   

 

Il a quelques inconvénients, certes, mais par rapport aux avantages, ils sont moindres :

- Il a des bornes. Oui, mais il est récent, c'est mieux qu'un FPT de 30 ans non?

- Souvent blanc. Un peu d'imagination et de peinture feront l'affaire, ou du sticker (voir ici).

- Cabine 3 places. Mais en journée, est-on plus? & pour 5 feux/an, si on est + on ajoute la VL

- Pas d'ARI en cabine : à part quelques 770KB, jamais vu en GAK ou Saviem...

 

Et que fait-on des 600m de 70 du FPT, me direz-vous?

Facile : on transforme avec le VTU du CPI en FIL (voir ici)

Comme ça, si en journée on a pas de PL, on peut au moins partir avec le FIL... 

 

Alors, que préférez-vous, dire "On a un FPT", même si c'est un GAK de 40 ans qui fait pas sérieux, ou un CCGC de 12 ans allant chez les voisins et permettant la sécurité si seulement 3 SP là?

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Très bonne réflexion...!
A savoir que les Allemands achètent assez régulièrement des camions citernes ayant servis dans l'alimentaire, pour très peu d'argent... Manque plus qu'à lui rajouter un peu de matos du FPT, une MPP en guise de pompe et c'est nickel!
@+ ;)
Répondre