Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 14:55

Et si on se trompait de débat sur les vacations?

Pardon, indemnités...

 

dollar

 

Aujourd'hui, le pompier volontaire est vacationné.

Juste redevance du service rendu pour certains, gangrène du système pour d'autres, dumping social pour les OS, cela fait beaucoup couler d'encre.

 

Certes, avec toutes les contraintes du volontariat actuel (astreintes à répétition, logiciels qui nécessitent de se bloquer pour pouvoir décaler, recyclages pour tout et surtout pour rien, formations, etc), difficile de revenir au bénévolat.

 

Cependant, on note que certains veulent attaquer le problème du volontariat notamment par une augmentation des vacations.

Est-ce sain?

 

Une fois que le SPV coutera presque aussi cher qu'un SPP (caricature volontaire, mais entre les vacs, la cotisation annuelle de 400€ pour la PFR, le turn-over monstrueux qui oblige à multiplier les FIA, le SPV commence à couter fort cher...), les SDIS ne s'embeteront plus avec des SPV.

Le citoyen pourra alors pleurer devant sa feuille d'impôts locaux vu le coût d'un SPP.

 

Les vacations sont majorées en 2ème partie de nuit, et dimanche/jours fériés.

La FNSPF se vante d'augmenter la vacation nocturne ces prochaines années.

Parfait. On est content.

 

Et sinon, rappelez-nous, c'est quand qu'on manque de SPV?

Ah oui, la journée, et désormais le samedi aussi...

(merci les RTT et la culture du "loisir" plutôt que de l'engagement...)

 

Donc on veut résoudre une partie du problème par l'argent, ce qui est malsain, avec une brillante analyse : augmenter les vacs à des créneaux où on a plein de SPV, et de les laisser à leur taux normal là où en manque...

 

Si l'on s'enterre dans la voie du fric, autant augmenter les vacs là où on peine...

On parle bien ici des inters au bip, pas de doubler les vacs pour les gens qui font des gardes postées de jour...

 

On notera quand même tout le mal que peut faire l'astreinte rémunérée, au travers des gens qui se marquent pour toucher l'astreinte mais qui ne montent pas au CS quand ça sonne...

C'est ça aussi, l'argent dans le volontariat...

 

On peut rêver d'un volontariat idéal :

Plus de contraintes comme Artemis

Plus d'inters bidons pour rien

Ce volontariat là pourrait redevenir du bénévolat car la contrainte serait faible donc acceptable.

Aujourd'hui, ça ne semble pas être le chemin retenu, mais quitte à tenter le recours à l'argent, autant essayer de le faire sans finir de véroler complètement un fruit déjà bien malade...

 

Le SPV aujourd'hui a-t'il besoin de vacs ou de reconnaissance?

De vacs ou d'une vie plus facile de la part de son SDIS?

En Allemagne, les SPV sont bénévoles, et sont pourtant + heureux & + nombreux!

Parce qu'ils ont une formation adaptée (pas une FIA creuse et idiote de 6 semaines), de beaux et bons camions, on prend soin de leur sécurité (EPI au top, caméras thermiques dans chaque FPT, radios dans les masques ARI, etc), de leur vie de famille (pas d'inters bidons) et ils ont un vrai statut social dans leur commune.

Il y a nécessairement des questions à se poser du côté de nos édiles...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 14:22

Le FPT est-il encore le moyen adapté pour les feux de grande ampleur ??

De l’immeuble urbain enclavé au feu d’entrepôt, et surtout dans ce dernier cas…

A quoi servent 4, 5, 6 FPT voire plus sur un feu d’entrepôt ??

A établir des LDV 500... Donc à rien en fait. Si, pisser dans un violon…

 

08-12-13-Ca-d-cale-St-Andr--de-Corcy--27---800x600-.jpg

 

Certains stratèges militaires considéraient que :

« Si le moyen ne suffit pas, il ne faut pas le multiplier, il faut le changer »

Donc si la LDV 500 est trop faiblarde, rien ne sert d'en mettre 15, il faut passer aux canons

 

Le progrès doit s’articuler autour de 2 axes :

- Mieux utiliser les FPT

On a des FPT avec des pompes de 120m3 et on s’en sert pour faire 2 LDV. Wahou, trop fort !!

Un FPT doit utiliser son canon de toit et poser son canon de sol, avec 1 gus par canon

(éventuellement faire une 500 pour décorer en arrosant les bordures…)

Mince, 90% des FPT Français n’ont ni l’un ni l’autre…

   08 12 13 Ca décale Gerland (24) [1024x768]  

Pourtant, avec seulement 3 FPT, on peut faire 6 canons et 3 LDV. Bien + efficace que 15 LDV.

(Pour mémoire, un FPT 120 gavé par un hydrant ou un DA peut pousser 150 voire 180m3)

2 canons sont vite remboursés par rapport au coût d'un FPT supplémentaire pendant 6h.

 

- Limiter à 3 le nombre de FPT sur une intervention.

Oui oui. 3 Maxi. Même si l’entrepôt est géant. Ca sert à quoi ? pour tomber 20 LDV ??

Au-delà de 3, ça sert juste à gaspiller des équipages à 6.

 

Le "tout-FPT" des gros SDIS, concrètement, c'est nul, inadapté, inefficace :

Quel intérêt de voir, dans les gros SDIS, 3 voire 4 FPT sur un feu de PL sur Autoroute?

Clairement, 1 FPT suffit, c'est plutôt 1 ou 2 CCGC qu'il lui faut, pas des FPT de 3000l.

 

Passé 3 FPT (et même avant...), il faut plutôt :

Du canon lourd (FMOGP, CCFS, BEA) : 2 gars seulement, mais 1 voire 2 canons

Du DA pour gaver tout ce monde (Pourquoi pas en 150. Ceci dit, 15 LDV faut aussi les alimenter…)

Certains le font déjà, comme le module « Feu industriel » du 78 : BEA+CCGC+CDG

 

Bien entendu, ces engins servant peu, ils seront polyvalents : VTU-DA, FMOGP qui fait CCGC, etc

Il est d'ailleurs judicieux de les engager rapidement, pas d'attendre que les 3 FPT soient débordés...

 

C’est un discours qui ne plaira pas aux adeptes du « tout FPT », surtout si on peut être 6 ou 8 dedans

Mais il faut peut-être cesser les combats d’arrière garde pour se pencher sur l'efficacité opérationnelle

Vu que çà choque pas d’arroser des heures un bâtiment qui s’éteindra par manque de combustible… 

Partager cet article
Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 18:15

On parle beaucoup d’économies et de polyvalence sur ce blog, mais pourquoi, au fait ?

Pour progresser à budget constant. Pourquoi constant, me direz-vous ?

Parce qu’en achetant encore des choses obsolètes, on se prive pour du matériel moderne.
Les deniers publics étant limités et les pompiers vus comme un coût, on n’aura pas plus de sous.

 

Les besoins sont là : 

Textiles complets pour tous : accidents thermiques et visibilité.
Radios pour ne plus engager nos BAT en aveugle, coupés de l’extérieur : ça a déjà tué trop de SP!! C’est une sécurité, mais aussi une attaque + rapide, donc ça coute, mais ça rapporte

(autant le présenter comme ça, vu que nos vies coutent trop cher pour certains…)


Caméras thermiques : sauver + de vies et trouver  +vite le feu (là encore, coût, mais gain…).

Au début pas partout vu le prix, par exemple dans chaque EPA ou VLPC.

Engins lourds : chers, mais utiles. Fini le temps de la collection de VTU & VL.
On parle désormais attaque massive, balisage voies rapides : moins d’engins, mais modernes.

Pourquoi une seule EPA 53 en France? Pas un seul BEA 70? Mais 10 000 VTU, génial...

Du petit matériel adapté : canon portable pour remplacer la LDV65, ventilo, disqueuse, etc.


Formation, via des caissons flashovers, parcours ARI, équipes RAD-RCH de proximité, etc.

On l’a vu, l’investissement rapporte, mais c’est indirect, donc nos décideurs ne le voient pas…

(Quand on sauve 10 emplois en éteignant vite une PME, ça épargne du chômage à la collectivité).

On peut donc piocher des sous dans ce qui ne devrait plus être acheté en 2009 :

 

Le visible : les engins. Le VSR qui sort 25 fois/an (tous les 15 jours…) dans un CS à 300 dép/an se greffera au FPT… D’un FPT à 10 dép. et d’un CCI à 3 dép. naitra un FPTGC, etc.

Grosses économies en vue, exemple ce SDIS qui collectionne les duos de VTU dans ses CS à 300 dép/an... mais dans son CSP à 8000 dép/an seulement 3 FPT (mais 6 VTU bien sûr...)

Le caché, sournois : 4 LDV par FPT (on a que 2 binômes…), 2-3 échelles sur un VTU, etc. Ces petits riens qui ne servent jamais finissent par couter… (Mais il faudrait bien 1 LDV/CPI...)

 

Autre souci, on n’a pas assez de monde pour armer tous ces engins. Avec l’économie sur les engins, on a du budget pour séduire plus de SPV et recruter quelques SPP pour le jour

Bloquons les achats de FPT, VTU & MPR : on grée les FPT récents en FPTSR, en VTU les VAR, PC, DA (ou un VTU en VAR selon l’âge). En +, on récupère des engins potables pour les CPI.

 

Adaptons le parc en engins lourds & modernes, FMOGP, VBS, Dépoll, etc, rentabilisés dès le départ avec 2 fonctions (CCI-BAL, VTU-Spé…). On a de nouveaux engins lourds, spécialisés, & rentables car ils ne croupissent pas derrière le VTU 2…
On peut équiper mieux ces engins, postes 400Mhz, ARI bi-bouteilles au VTU-VAR, etc.

 

Voilà pourquoi il faudrait économiser sur certaines choses…

Attention, il faut que l’argent économisé soit vraiment ré-injecté pour du matos moderne......

Partager cet article
Repost0
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 22:29

Et d'abord, pourquoi un blog?

Un moyen de com' simple et gratuit semble légitime quand on prône l'optimisation en douceur et économiquement raisonnable...


Le site abordera 2 grands thèmes :


1°) Ce qui semble nécessaire, à notre époque, pour assurer au mieux notre sécurité (par rapport à nos connaissances technologiques du moment), et améliorer le service rendu aux citoyens : nous partons toujours en ayant éteint le feu. Mais...
Aurions-nous pu l’éteindre plus vite ? sans dégâts des eaux? avec moins d’eau? en ayant dérangé moins de SP dans leur sommeil ou en famille ? avec moins d'engins ? et surtout plus de sécurité?autant de questions qui méritent d’être posées...

2°) Des pistes réalistes ou utopiques (aujourd'hui... à cause de la résistance des SP...  mais dans 10 ans?) pour faire des économies sans perte opérationnelle et coller aux besoins actuels : réduction argumentée du parc d'engins, remise à plat de l’utilité des accessoires (agrès désuet par agrès désuet, on en gaspille, du denier public, en achat, stockage…)

Partager cet article
Repost0