Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 06:29

Réflexion du jour : un engin spécial ne sert que s'il est proche.

 

Pourquoi un tel postulat ?

Avoir 1 ou 2 engins d’un type par SDIS conduit à ne quasi-jamais l’employer.

On ne pense pas à lui, ou le temps qu’il arrive, on a fait sans lui, parfois dangereusement

A l’inverse, plusieurs petits spéciaux bien répartis amènent vite un lot adapté
   

1 ou 2 CCGC sur un SDIS, quel intérêt ?

Quand il arrive enfin sur place, soit on a fait une noria de CCF, soit tout a brulé

1 ou 2 Dépollution, quel intérêt ?

Quand il arrive enfin, soit tout est pollué, soit on a bricolé avec des bottes de paille…

1 ou 2 PMA, quel intérêt ?

Quand il arrive enfin, il faut encore monter la tente, tous les VSAV sont déjà saturés...

 

Les Allemands achètent 10 fois + d’engins spéciaux, les Anglais 5 fois + ! (données 2003)

Certes, ces engins qui sortent peu, donc coût immobilisé, donc on en achète peu.

Cependant, il y a des solutions : le VTU-spécialisé, le PMA rentabilisé en VLI-VSS, etc.

 

Les engins spéciaux doivent retrouver la proximité :

Un kit dépoll. à 2000 euros donne un VTU-NRBC : moins cher qu’une rivière polluée

Des FPT-GC plus nombreux pour mailler correctement le rural en citernes 7000l

Un FEV sous-utilisé coûte cher, mais en VTU-FEV, le châssis/équipement est rentabilisé.

 

Un VTU-VAR ou Dépol à 20/25km, c'est moins abstrait qu’un DA caché au fond d'un CSP

On améliore le potentiel opérationnel sans surcharger remises et budgets !

 


Un exemple concret : le Dévidoir Automobile

 

Le DA sort très peu. Parce qu’il y en a peu, et parce que pénible à reconditionner

En ces temps où l’on parle d’attaque massive, de canon de sol, il faut le revaloriser !

 

 - Le maillage :

Et si on piochait dans les DA existants pour en gréer de nouveaux ?

En rural, il est rare de dérouler une ligne de 2000m : on préfère la noria de CCI.

En industriel, on déroule plutôt 2 lignes de quelques centaines de mètres.

Dès lors, faut-il mieux 4 DA 2000 ou 5 DA 1600 ?

 

L’idée serait de ponctionner 400m par DA2000 et 200m par DA1000 :

Avec 4 DA d’un même type,  on en grée un 5ème gratuitement !

On facilite la transformation en VTU-DA avec cet allégement.

On améliore le maillage, on sort certains DA des centres SPP :

Pas besoin de spécialités pour un DA, on leur laisse CMIC, VPL, etc.

Pour la dispo jour SPV, si le DA « A » n’est pas dispo, on déclenche le DA « B » pas loin.

 

 - Le reconditionnement :

Pour les achats neufs de VTU-DA, on économise un VTU, achetons un enroulage assisté 

(bobines électriques, enrouleur automatique, etc)

 

 - La pompe

Toujours sur le VTU-DA neuf, pourquoi acheter en + une MPR ??

Il faut l’atteler (timing, risque de dételage suite à attelage rapide, vitesse limitée, etc)

Il faut monter la ligne d’aspiration, qui est limitée à 8m de hauteur…

Pourquoi pas passer sur un système autonome flottant, genre HFS ?

Plus de remorque à atteler, un gars seul le met vite à l’eau, plus de souci de hauteur d’aspi.

 

Bonus : géniale vidéo d’un DA Belge ergonomique et productif :

Voir le HFS à 2'30 et le roule-uyaux à 4'35 ...

C’est financièrement à portée si on retire à un DA 2000 le prix d’un VTU et d’une MPR !

 

 

 

Avec des DA + proches et + confortables à utiliser, on revalorise cette fonction qui dort dans nos Centres, on améliore notre efficacité-productivité et l’ergonomie au travail à budget constant.

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 09:06
Les MEA, Moyens Elévateurs Aériens, Echelles et BEA, ont 2 utilités :
- Transport de personnes (sauvetages, feu de cheminée, corniche menaçante ou nid de guêpes)
- Attaque de feu en point haut

La France est trop peu pourvue en MEA. 4 fois moins que nos voisins Allemands :
1 MEA pour 610km² chez nous, contre 1 MEA pour 162km² chez nos voisins germaniques…
2 choses jouent contre les MEA : ils sortent peu et sont surtout très chers. Or ils sont indispensables. Le faible parc MEA de certains SDIS amènent à des désertifications dès qu'un MEA est HS, à un manque de MEA à chaque tempête, et des délais trop longs pour un sauvetage.

Si les MEA des SP sont si couteux, c’est pour le sauvetage : ce rôle noble nécessite d'être
capable d’évacuer 2 à 3 personnes par voyage à 20 ou 30m de haut. A part ça, peut-on augmenter le parc à peu de frais pour améliorer la réponse MEA sur gros feu ou tempête ?

Tours d'eau : utilisons les grues "Hiab" en service en fixant une LDV 1000 en haut? Prenons un VPCE-Grue, il amène sa berce sur l'inter, & peut en plus établir une 1000 en point haut...

Petits BEA
: un VTU-BEA neuf (vu qu'on économise les 25 000 euros d'un VTU), ou occaz : ces petits Bras pour 2 personnes atteignent 12 à 22m. Un BEA sur châssis 3,5t permet 2 personnes à 18m. Suffisant pour des guêpes ou une gouttière menaçante… Sinon on peut prendre un 5 ou 6T.
Il serait intéressant de voir si ces petits engins supportent une LDV 40 en nacelle avec 1SP.

Ce petit BEA remplacerait avantageusement un banal VTU dans un CS éloigné de tout MEA :

Cet apport "hors-sauvetages" facilite la gestion des tempêtes, sollicite moins les EPA fragiles (à l’inverse de ces engins de grande série destinés à l’industrie), et renforce le maillage. Tout bénéf !
Partager cet article
Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 20:43

D’énergie, chaque moteur est un donneur…

Les interventions sont gourmandes en énergie : pompage, électricité, hydraulique...

Les moteurs des FPT, FSR et autres EPA ont souvent 2 fonctions :

Amener l’engin au sinistre, puis entrainer un accessoire sur place : pompe, génératrice...

 

Un engin échappe à cette règle : le Porte-Cellule.

L'idée est géniale : un seul châssis pour plusieurs cellules qui sortent très peu 

(même si leur utilité n'est pas remise en cause : Mousse, SD, etc).

Or les dites berces emportent souvent leur propre moteur pour créer leur énergie :

GE du CEVAR, MPP du CGC, MPR du DA, Compresseur du CESD...

Donc 2 moteurs : VPCE + sur berce ou tracté, souvent puissant. Dommage !

 

320cv pour ce joli bébé... De quoi entrainer une pompe 4000-15 !!  DSCN6096--R-solution-de-l--cran-.jpg

 

Le moteur du VPCE entraîne le crochet de dépose de la berce, mais ne sert plus sur l'inter. 

Et s'il alimentait la berce ?? Economie de moteurs et concept encore + rentable !

 

Pourquoi pas un système simple et standard : la prise de force agricole

Comme les tracteurs, une prise de force pour plein de berces à alimenter : MP, GE, etc.

Placée sur l'arrière du VPCE, puisque la plupart des berces sont descendues avant usage

(pour l'exception du CCGC qui reste en haut, on peut garder une petite MPP)

On créera un carter de protection amovible, le système pouvant être dangereux.

 

Avec ce système, on économise de nombreux moteurs, en achat et en entretien...

NB : A minima, installer une génératrice, vu tous les GEP sur berce (CEVAR, CESD, PCM…)

 

Le VPCE-Opérations Diverses : 

Malgré le gain en polyvalence qu’il apporte, le VPCE sort trop peu.

Après le VPCE-Grue (Voir ici) & le VPCE-Dép (voir ici), peut-on faire mieux ?

 

Pourquoi pas le gréer en VTU-Spécialisé (voir ici) ??

Pas pour en faire le VTU 1 d’un CSP !! Pour ça un VTU-BAL convient.

Mais plutôt mais un rôle de VTU 2, voire 3 ou 4.

 

Certains SDIS ont des berces d’appui « tempête-inondations ».

Pourquoi pas multiplier ces berces me direz-vous ?

Parce qu’une berce, c’est un budget, & ça prend une place en travée

Ici on cherche à optimiser à peu de frais le parc existant de VPCE…

 

Comment faire ça ?

En ré-amenageant un peu, on peut gagner de la place sur nos VPCE :

Dans l’empattement et en arrière de l’essieu, des coffres

Au-dessus des-dits coffres, une échelle à coulisse glissée à plat.

Et voilà comment loger autant de matos DIV que dans une Kangoo !

Un LSPCC, des clés ascenseurs, un hooligan-tool, une caisse à outils, etc.

 

DSCN1523

 DSCN1526

  

On a donc un engin existant ré-aménagé à peu de frais pour les intempéries, et qui pourra faire du DIV « du quotidien » en VTU 2 ou 3 !

 

Partager cet article
Repost0