Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:56

Qu'en est-il des MEA dans les Centres entre 500 et 1500 départs?

Ces engins sortent 10 à 30 fois par an.

Difficile de motiver les échelliers à se mettre dispo, coincés sur le secteur, pour 10 départs/an

Difficile de garder la main à moins de manoeuvrer périodiquement et sérieusement

 

Pourquoi ne pas augmenter dans une raisonnable limite la sollicitation de ces EPS 25, BEA, etc?

+ de sortie = + de motivation des échelliers

+ de sortie = meilleure maitrise de l'engin

+ de sortie = meilleure répartition des inters entre les VTU (polyvalents!) et Fourgons du Centres

+ de sortie = meilleure justification de l'engin quand il faut remplacer ces couteux agrès

 

08 08 17 Chinon (9) [1024x768]  

Pas question d'en faire un VTU pour les inondations.

(notons que si l'on baisse la charge des VTU du Centre, on peut peut-être supprimer un VTU2 ou 3)

 

Mais pourquoi pas le faire décaler en première intention sur "Personnes ne Répondant pas aux Appels"?

Ce type d'inter va exploser dans l'avenir avec le vieillissement de la France.

Ces interventions sont souvent génératrices de "rien", au moins dans 2/3 des cas : voir ici

Il faudra les doter d'une échelle 2 plans, afin d'accéder là où le MEA ne peut pas toujours aller.

Et un sac de prompt-secours si la personne est bien chez elle...

Il dispose déjà d'un LSPCC via son Lot Echelle et généralement de 2 ARI.

 

Dans les CS(P) à 4/500 départs où l'échelle se justifie "géographiquement" (éloignement des autres MEA) mais ne sort même pas 10 fois/an, pourquoi pas pousser l'exercice en l'engageant en 1er départ sur :

Les cheminées menaçantes? on évite d'engager un VTU qui sur place doit demander l'EPS...

Les renforts brancardages? s'il s'avère que c'est bien plus simple d'un coup de nacelle...

Les guêpes? si on en confie 90% au privé et qu'il en reste 10-20/an, qu'on peut faire au calme le soir...

(Rien n'empêche de rester dispo radio sur certaines de ces inters...)

Avant d'hurler au loup et au scandale, prenez un peu de recul sur la faible sollicitation des MEA en rural

 

On pourra toujours évoquer l'hypothétique risque de double engagement, mais :

Si on laisse en l'état, le MEA ne sort que 1 à 2 fois par mois dans ces Centres...

Une PRPA est une intervention fréquemment courte, donc risque de "double besoin simultané" limité...

Le MEA aurait déjà été engagé en renfort du VTU sur certaines de ces inters...  

 

On peut donc à bon compte :

  • soulager les VTU ou FPT,
  • mieux utiliser les MEA
  • mieux maintenir les acquis et la motivation des échelliers...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires