Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Opti-secours
  • : Réflexion utopique sur l'optimisation globale tous azimuts du service d'incendie et de secours en France
  • Contact

Texte Libre

Pourquoi un tel site ?

Pourrions nous, à budget constant, améliorer notre savoir-faire, notre sécurité, notre communication avec les élus en montrant que nous sommes un centre de profit pour la collectivité?

Ce site veut juste proposer des pistes de réflexion ou d'optimisation, qui paraîtront à beaucoup utopistes ou farfelues, mais destinées à titiller la curiosité du lecteur, à le faire réfléchir sur lui et sa corporation, et se demander peut-être ce qu'il pourrait proposer pour aller de l'avant.

Nota : Un grand merci à tous ces SP qui, au quotidien, cherchent à optimiser, bricoler, inventer, sécuriser, bref, faire avancer le système, quelque soit leur grade et leur statut...

Recherche

Liens

16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 22:36


Ce p'tit véhicule est l’engin-pompe de bien des CPI. Souv
ent <3,5t pour esquiver le permis PL, son critère d’achat n°1 est…le prix. En plus, trop d'habitudes vieillottes gravitent autour de cet engin :

Et si l’on repensait le modèle 3,5T pour en faire un vrai engin, digne et sécuritaire ?

 

Permettre à 3 ou 4 SP de mener des 1ères actions en sécurité, avec 2 ARI.
Prompt-secours, attaque de feu, balisage AVP, renfort personnel chez les voisins, etc.

Traiter seul un départ VTU ou un petit feu (avec éventuellement un FPT ou CCF voisin)

Etre adapté aux risques modernes (Respect du GNR EF-EGE)
 

Le fil conducteur sera le gain de poids pour augmenter la tonne à 6/700 litres, en supprimant du matos obsolète, remplaçant par du moderne et usage de kits. Des matériaux légers plus coûteux, c'est rentable : gain de poids, donc pas besoin de permis PL (1300euros+COD 1), & fini la rouille

 

Gagner du poids :

Supprimer brancard toile, matelas coquille qui arrive avec le VSAV, pièces de jonction en double, tuyaux en 10 exemplaires, etc.

(A quoi servent 10 x 20m qu’on aura pas le temps de dérouler avant l'arrivée du FPT ?)

De même, une échelle 2 plans et 1 de couvreur suffisent. Pourquoi plus pour 1 seul BAT ?

Virer la LDT (si si !!! Voir ici)

   

Optimiser :

Carrosserie et tonne en matériaux légers

Silhouette basse, pas besoin d'un arrière plus haut que la cabine (gain de poids aussi)
Cartouche de mouillant sur la pompe (poids négligeable, mais optimisation de la petite tonne)

Balisage performant (gyros visibles sur 360°, flashs, etc.)

Privilégier dévidoirs et caisse-écheveaux aux couronnes longues à dérouler
Equipement modulaire : kit tempête, lot animaux, caisse-écheveaux, etc.

Former à la LDV : gérer le débit, pulser, faire un taf énorme avec 100 litres d’eau
Remplacer les vieilleries par du moderne : LSPCC, DSA, etc.

"Au cas où", "et si jamais", "un jour y’a 20 ans je m’en suis servi", "c'est trop cher", "ça sert à rien d'y mettre ce prix" découragerons, mais c'est l'épreuve pour un VPI moderne pour nos CPI.
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Et pourquoi pas metre un systeme one seven dans un vpi ? Capacité et rendement enorme voir sur le site de GIMAEX.
Répondre
L
entièrement daccord pour les tuyaux et le balisage,on pourrait aussi rajouté un MPP(ou auto entrainé,on aura moins de soucis tel que ce préoccupé de l'essence,la démarrer etc...)qui est capable de tenir au moins deux LDV.<br /> <br /> en revanche pour la suppression de la LDT je n'accroche pas trop,un VPI sera probablement le premiers engin sur un feu de broussaille et le plus maniable si il n'y a pas de CCF a proximité,cependant l'idée n'est peut être pas si bête,a voir.(le plus dure sera de faire évolué les mentalités).<br /> <br /> En ce qui concerne le brancard et matelas coquille a voir également si le VSAV est loin ou pas...
Répondre
W
<br /> Un VPI sort 10 ou 20 fois par an, pour si peu d'inters on peut bien tirer un peu de 45, c'est pour gagner du poids et aussi pour faire évoluer les mentalités pour le feu de maison ou de VL ;)<br /> <br /> <br />
C
Salut<br /> J'approuve ta réflexion sur les moyens de diminuer les couts. Ceci dit, il est très facile de refaire le monde. Moi meme j'avais plein d'idée en rentrant chez les pompiers pour faire changer certaines choses.<br /> Le problème dans le cas que tu cite et notamment celui des VPI, c'est l'ensemble des normes auxquelles sont soumises nos engins. Je connais pas très bien ce domaine mais il me semble que les normes sont générales. C'est à dire qu'il y a peu de place à la personalisation de tel ou tel véhicule. Je pense également qu'il y a des mentalités à faire évoluer (Cas de l'abandon de la LDT qui serait une formidable erreur pour certains).<br /> Sinon pour parler de rationalisation des moyens, certains départements ont prit le devant et réalisent pas mal d'économie.<br /> C'est le cas du Cher par exemple, ou l'on utilise des VL armées d'un simple sac de l'avant pour les interventions légères. <br /> Les VTU éxercent les missions de balisage, le VSR n'etant requis seulement pour la désincar etc...<br /> Bref il y a de grosses réflexions à mener sur l'utilisation des engins. Je pense que chaque département doit adapter ses moyens aux réalités locales sans faire la course aux engins derniers cris avec les départements voisins.<br /> Bonne continuation
Répondre
L
salut<br /> <br /> franchement, un raisonnement comme le tien mérite d'être entendu de tous, il permetterais de grosse économies financière et humaine. quoi de plus motivant pour un sp de cpi que de participer à une grosse intervention, c'est quand même mieux que de voir passer le vpce du csp citué à 30 min. bon courage pour faire évoluer les mentalités (l'abandon de la ldt, quel débat!)<br /> @+
Répondre